C'est ce qu'on appelle tendre le bâton pour se faire battre. iMesh, l'un des clients P2P les plus utilisés au monde, est fier depuis maintenant longtemps de se proclamer "Spyware Clean" (comprenez "garanti 100% sans spyware ajouté"), et ce malgré la présence de Cydoor. Mais ça n'est visiblement pas du goût de tout le monde...

Pour nous en convaincre, le site officiel d’iMesh crie à qui veut l’entendre que Cydoor n’est pas un spyware – ce que nous ne contestons pas. Ni iMesh ni Cydoor ne traquent les données des utilisateurs de ce client FastTrack.

L’une des principales preuves de la société consiste à inviter les visiteurs à lire cette page du site de Steve Gibson qui, référençant l’ensemble des spywares suspicieux, a supprimé Cydoor de sa liste.

Mais là où le bât blaisse, c’est que ledit Steve Gibson ne semble pas avoir apprécié la manœuvre, et affiche en grosses lettres son désaccord :

Avertissement iMesh !

Nous n’approuvons PAS le système de partage de fichiers iMesh.

Une page erronée sur le site web iMesh : www.imesh.com/SpyWare.html pointe vers cette page et trompe les gens en leur faisant croire que nous approuvons la nature spyware-free de leur logiciel. Ce n’est pas vrai.

Nous avons reçu des avertissements selon lesquels iMesh était infesté avec des logiciels désagréables et personnels de type spyware de différentes variétés connues qui infecteront et peuvent causer des dommages aux ordinateurs personnels. C’est bien la DERNIERE CHOSE que nous approuverions.

Il est possible que vous ayez besoin de tolérer ce genre de logiciel envahissant et importun pour utiliser l’un de ces systèmes de partage « gratuit » de fichiers. Mais ne le faites pas s’il vous plait en croyant que nous avons dit que l’un d’entre eux était libre de cette sorte de cauchemar masqué.

La messe est dite, et c’est là une belle contre-pub pour iMesh qui n’a toujours pas retiré le lien à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Site officiel :

http://www.iMesh.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés