Les univers virtuels ont suscité nombre de fantasmes ; parmi eux la promesse d’un monde complètement neuf fondé sur des règles autres que celles qui régissent notre quotidien. Maintenant que nous y sommes, à cette fameuse ère d’émergence des mondes virtuels, nous pouvons d’ores et déjà tirer un trait – ou nuancer – cette lubie. Certes, les MMORPG connaissent un succès certain mais ils constituent un peu le côté fictionnel de notre société qui, après tout, a toujours existé : des œuvres picturales aux performances musicales, théâtrales ; des livres à l’industrie culturelle.

En revanche, pour ce qui concerne le monde virtuel propre, à l’image de ce que constitue le plus populaire d’entre eux Second Life, on ne cesse de constater jour après jour les tentatives pour le rapprocher du réel ; ou plutôt l’investissement du réel dans son virtuel. Et nous assistons à une espèce de convergence ; de l’autre côté, une représentation du réel numérisée comme Google Earth tend à se diriger vers un modèle de monde virtuel.

Nous évoquions lors de notre article sur les metavers (le nom choisi pour désigner ces mondes virtuels), la rumeur grandissante selon laquelle Google compterait faire de son service de cartographie un espèce Second Life. On y voyait déjà apparaître quelques structures 3D et la possibilité de s’y balader avec un avatar ; mais un nouvel accord passé avec la firme Multivers Network devrait permettre de démocratiser le phénomène. Sa technologie intitulée Architectural Wonders offrira en effet aux développeurs la possibilité de créer des environnements 3D en puisant dans la base de contenus 3D Warehouse ; cette base stocke les créations dessinées avec SketchUp. Google Earth transformera-t-il son monde de clichés aériens en univers 3D ? La tâche parait titanesque mais pour ce qui concerne le développement de ses services, le moteur de recherche n’a jamais eu froid aux yeux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés