N’en déplaise à certains, le fameux GPhone ne serait pas un téléphone mobile à proprement parler mais prendra la forme d’une suite de services ou d’un nouveau système d’exploitation basés sur Linux. L’objectif n’est donc pas de rivaliser de manière frontale l’iPhone d’Apple. Google cherche juste à étendre sa main mise sur la publicité en ligne jusqu’aux téléphones mobile ; et c’est plus vers Microsoft que se situe la concurrence car, contrairement, au géant de l’informatique, le moteur de recherche proposerait son système d’exploitation gratuitement aux opérateurs ou aux fabricants qui souhaiteront l’intégrer.

« Le point essentiel dans la stratégie de Google est de mener la création d’un concurrent open-source à Windows Mobile » explique sous couvert d’anonymat un industriel du secteur. Pourtant, le moteur de recherche était bien en lien avec un fabricant de mobiles. Mais si le moteur a fait concevoir des modèles, cela aurait été dans l’optique de s’en servir comme prototypes afin de présenter sa technologie aux fabricants. Certains analystes ont évoqué la possibilité d’une autre visée chez Google, qui serait celle d’usurper le contrôle qu’ont les fournisseurs sur les programmes et services disponibles sur leurs réseaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés