Dans un contexte où les widgets – ces gadgets permettant d’utiliser les applications d’une société dans une autre interface que la sienne – contaminent de plus en plus de firmes informatiques, Facebook veut avoir son mot à dire. Et quoi de mieux pour cela que d’exploiter le potentiel inhérent de tous ces informaticiens qui peuvent parfois pondre des idées en or ?

La plateforme sociale l’a bien compris et c’est dans cette optique que ses fondateurs et investisseurs ont injecté 10 millions de dollars dans un fond (FBFund) destiné aux développeurs. Facebook promet entre 25.000 et 250.000 à tout particulier ou société ayant un projet (sous réserve d’approbation) visant à créer une application intéressante pour le réseau social. « En abaissant la barrière pour démarrer une société, nous espérons pousser un plus grand nombre de gens à devenir entrepreneurs et mettre en place un business à travers la plateforme Facebook » annonce le communiqué.

Facebook adopte là une position complètement opposée à celle de son principal concurrent MySpace. On connaissait déjà la propension de ce dernier à bloquer les gadgets qui ne sont pas de son cru, Facebook préfère quant à lui ériger une armée de startup pour faire grandir son réseau. Aucun site n’a été crée pour cette initiative mais les postulants peuvent envoyer leur projet à platform@facebook.com.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés