Nous parlions il y a deux semaines de ces sociétés, qui gardaient dans leur tiroir un logiciel de déblocage de l’iPhone en attendant d’en savoir plus sur les implications juridiques avant de le lancer sur le marché. L’une d’elle vient de franchir le pas. Il s’agit d’iPhoneSIMFree. Son application peut se trouver sur différents sites Internet pour un prix allant de 30 à 70 €. La différence de coût s’explique par les différentes marges perçues par les revendeurs. En effet, iPhoneSIMFree a estimé qu’il encourrait moins de risque si il leur confiait la commercialisation de son application plutôt que de l’assumer seul.

Apple n’a pas encore réagi et il est possible qu’il ne le fasse pas puisque son téléphone n’en devient que plus attractif pour les consommateurs si il perd l’exclusivité AT&T. En revanche, l’opérateur, qui a tout à y perdre, pourrait le pousser à corriger la faille exploitée par les hackeurs ou à poursuivre iPhoneSIMFree. Rappelons que le seul argument qu’avait trouvé AT&T pour empêcher Uniquephones de commercialiser son application était que celle-ci utilisait des éléments brevetés par Apple.

On peut donc s’attendre à tout. Soit Apple prendra des « mesurettes », tout au moins de quoi rassurer AT&T et les autres opérateurs ayant signé un accord d’exclusivité pour les autres pays, comme Orange en France. Soit la firme à la pomme estimera qu’il n’est plus possible pour eux de faire marche arrière et ne bougera pas le petit doigt, bien ravie que des hackeurs se soient chargés d’apporter plus de valeur à son téléphone. Se pourrait-il même qu’elle avait déjà prévue que les choses tourneraient ainsi afin d’escroquer les opérateurs ? Ne cédons pas à la paranoïa et attendons de voir sa réaction.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés