La Thaïlande a levé le blocage de YouTube mais ce n’est pas sans contre-partie. Tout contenu offensant pour le roi Bhumibol Adulyadej sera banni de la plateforme de partage vidéo. L’interdiction pour les habitants d’accéder au portail remonte en mars, lorsqu’un clip représentait le roi déguisé en singe.

Mais Google s’est engagé à retirer tout contenu préjudiciable pour le monarque, considéré comme illégal dans le pays, et cela grâce à un programme qui serait capable de bloquer les vidéos sensibles. Bref, ce que gagne le portail en légalité est sacrifié sur l’autel de la censure. Heureusement, Google ne semble avoir que peu de scrupules envers la sacro-sainte liberté d’expression.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés