La réaction ne s’est pas faite attendre. Suite à l’annonce de la réouverture prochaine d’Allofmp3, le gouvernement américain s’est empressé de signaler à la Russie que cette initiative pourrait compromettre son entrée dans l’OMC.

On savait que la Russie caressait cet espoir depuis un moment, et des efforts ont été faits dans ce sens pour combattre le piratage. Mais la réaction du gouvernement américain paraît un peu poussée, surtout pour une affaire relevant du domaine privé. De plus, Allofmp3 agit légalement au regard de la juridiction russe. Le gouvernement avait déjà cédé une fois suite aux pressions externes pour faire fermer le site, mais une cour l’a lavé de tout reproche.

Bref, Allofmp3 se retrouve à nouveau entre deux feux. D’un côté la haine que lui porte l’industrie du disque, et de l’autre l’espoir pour la Russie de rejoindre l’OMC avec lequel joue le gouvernement américain. Qui eut cru qu’une si petite entreprise aurait pu lever de tels enjeux politiques ? Reste que les Etats-Unis ont déjà ignoré des décisions prises par l’OMC comme l’affaire des paradis fiscaux suite à une plainte de l’Union Européenne. Peut-être l’OMC pourrait-elle ignorer les lamentations du gouvernement américain pour cette fois-ci.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés