En informatique, la tradition veut que pour la démonstration d’un langage de programmation, le test d’un compilateur, ou le détournement d’un appareil, soit écrit un petit programme dont le seul but est d’afficher « Hello World » (bonjour tout le monde) à l’écran.

Cela faisait déjà un moment que les hackers travaillaient d’arrache-pied pour débloquer l’iPhone, l’Independent Security Evaluators ayant même réussi à en prendre le contrôle à partir d’une faille de sécurité. Aujourd’hui, il faut saluer la naissance du premier programme non autorisé par Apple pour l’iPhone (rappelons que l’iPhone ne permet originellement que d’intégrer des programmes fournis par la firme à la pomme), il s’agit d’un code affichant « Hello World » sur l’écran.

Ceci ouvre donc la voie au développement de programmes home-made qui ne devraient pas avoir trop de mal à faire de l’ombre à l’offre d’Apple pour l’instant très pauvre en contenu. Le code est disponible sur RapidShare.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés