La question du filtrage de contenu sur les sites de partage de vidéos reste toujours aussi tenace. Face au manque d’efficacité du prestataire externe Audible Magic, certains sites, comme Google, envisagent de développer leur propre solution. Mais ne serait-il pas plus simple de laisser cette tâche à la source même plutôt que d’essayer de mettre en place des technologies de détection après coup ?

C’est ce que laisse présager cette initiative de Canal+, qui prévoit d’intégrer à ses programmes Signatures, une technologie développée par l’INA. Le contenu de la chaîne sera ainsi flanqué d’une empreinte permettant aux sites de partage vidéo de reconnaître instantanément toute vidéo mise en ligne et de la bloquer. Ces sites seront bien entendu tenus de se servir du système de détection fourni par l’INA.

Si la solution n’a pas encore fait ses preuves, d’autres détenteurs de contenus français et américains se montreraient déjà intéressés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés