Ca ne devrait pas être une surprise pour grand monde. Selon une étude du NPD Group rapportée par CNet News.com, les consommateurs seraient beaucoup moins enclins à ripper des DVD qu’à en télécharger. L’article de nos confrères américains n’apporte pas de chiffres à l’appui, si ce n’est que 2 % seulement des foyers d’internautes seraient équipés avec un logiciel de copie de DVD (lesquels sont interdits aux Etats-Unis depuis 1998 et le sont en France depuis la loi DADVSI).

En fait, les internautes préfèrent largement télécharger les films sur des réseaux de partage de fichiers que de les copier à partir de DVD qu’ils auraient loué. L’inverse eut été étonnant. Pourquoi sortir louer un film pour le copier ensuite alors qu’un simple BitTorrent permet de télécharger presque n’importe quel film en une poignée d’heures, sans avoir à se soucier des méthodes de contournement des systèmes anti-copie des DVD ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés