Apple avait démenti les rumeurs selon lesquelles Universal Music avait refusé de renouveler son contrat avec iTunes, mais la maison de disques française les a confirmées. Dans un communiqué, la maison de disques a annoncé que « Universal Music Group a décidé de ne pas renouveler son contrat à long terme avec le service iTunes d’Apple« . « Universal Music Group vendra désormais sa musique ‘au bon vouloir’, comme il le fait avec d’autres partenaires revendeurs« , précise le premier label musical du monde.

Comme nous l’expliquions au moment du démenti d’Apple, en réalité il ne s’agit que d’un changement de durée du bail et non d’une menace réelle de retrait du catalogue d’Universal. Cette tension apparente permet surtout à Universal de maintenir un état de pression permanente sur Apple lors de ses prochaines négociations, et lui permettra éventuellemement d’offrir des exclusivités à d’autres partenaires alors que le contrat précédent garantissait à Apple pour deux ans l’ensemble du catalogue d’Universal.

Selon certaines analyses, la décision pourrait aussi préfigurer d’un abandon des DRM par Universal Music. Si la major souhaite affaiblir le poids d’Apple sur le marché, le meilleur moyen pour elle serait en effet de proposer l’exclusivité de son offre sans DRM à un autre partenaire qu’Apple. Grâce au format MP3, celui-ci serait en effet assuré de pouvoir s’adresser aux 75 % de possesseurs d’iPod parmi les utilisateurs de baladeurs MP3, et donc de vendre davantage de morceaux que s’il était uniquement compatible avec les baladeurs Windows Media.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés