Sony BMG et Warner s’aventurent dans le monde – un brin chaotique – du marché de la musique numérique eurasien. Ils ont pour cela monté avec Soyuz et Nikitin Records une société nommée Digital Access, qui couvrira les besoins de la Russie, la Géorgie, la Biélorussie, l’Arménie, la Moldavie, L’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Turkménistan, le Tadjikistan, et l’Ouzbékistan.

Digital Access fournira une interface technique pour les entreprises désireuses de développer une offre numérique : morceaux complets, téléchargements à distance, sonneries, clips vidéo, fonds d’écran, et toute une panoplie de services en ligne comme le téléchargement payant. C’est une nouvelle façon pour Sony d’élargir ses ressources, depuis que les chutes de CDs l’ont obligé à chercher un moyen de se diversifier.

« Nous espérons accélérer la révolution numérique en Russie et dans le CEI avec nos partenaires musicaux, en fournissant une plateforme commerciale de choix pour les fournisseurs de contenu mobile et numérique » déclare le directeur de Digital Access Lincoln Benet.

Rappelons que la Russie est ce pays où l’on trouve des boutiques vendant des CDs ou DVDs piratés en toute impunité jusque dans la rue même des quartiers du service fédéral de sécurité (ancien KGB), sans parler du warez, que l’on pourrait presque considérer là bas comme une culture nationale. Bref, souhaitons bon courage à Digital Access, car ils en auront bien besoin !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés