EMI vient de signer un accord avec Snocap, la société qui gère les ventes de musique sur MySpace. Le catalogue de la major se retrouvera donc sans DRM sur le plus grand réseau social d’Internet.

« Offrir aux consommateurs la possibilité d’acheter de la musique directement de la page Web ou du réseau social de leurs artistes favoris est une bonne façon de rapprocher artistes et fans » commente Eric Nicoli, directeur du groupe EMI. « Nous sommes ravis d’offrir de cette façon un service de qualité sans DRM, pour que les fans puissent lire la musique qu’ils achètent sur de multiples supports. »

Même si on ne voit pas très bien en quoi cela pourrait bien « rapprocher les artistes de leurs fans », cette initiative constitue une avancée dans l’abandon des DRM par les majors, ou tout au moins pour EMI, qui est la seule actuellement à les avoir abandonnés pour l’iTunes Store. Une rumeur circule selon laquelle Universal pourrait suivre à son tour pour la plateforme d’Apple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés