Le rachat de YouTube par Google aurait pu faire croire en la fin de son service Google Video mais il n'en est rien. Une mise à jour de Blogger prouve une nouvelle fois que le groupe tient autant à ses deux plateformes de VOD et envisage des perspectives d'avenir différentes pour chacune d'entre elles, mais lesquelles ?

Google a annoncé quelques évolutions pour Blogger. Parmi elles, la possibilité offerte aux utilisateurs d’incruster une vidéo dans leurs bulletins à l’aide d’un nouvel icône dans le tableau de bord. Ce qui est intéressant de souligner est le fait que les vidéos postées sur un blog Blogger seront automatiquement hébergées sur Google Video.

Pourquoi ne pas avoir choisi alors de les héberger sur YouTube, bien plus populaire ? Il semble d’abord que le rachat de YouTube par Google n’a jamais signé l’arrêt de mort de Google Video, et que le groupe entend bien entretenir ses deux sites à la fois. D’autre part, le rapprochement de Blogger avec une plateforme de VOD semble a priori ne générer du traffic que dans un seul sens. Inutile alors d’espérer attirer de cette manière du flux sur Blogger grâce à la popularité de YouTube.

Dès lors, il s’agissait de décider quelle plateforme alimenter en contenus. Un YouTube déjà bien fourni pour écraser toujours un peu plus les autres, ou un Google Video qui tente de s’imposer parmi les plateformes ?

Il semble bien que ça soit la deuxième solution qui ait été choisie, d’autant plus qu’elle intervient au moment même où Google Video s’ouvre aux autres plateformes, et aurait donc besoin de proposer un maximum de contenu propre pour espérer garder un tant soit peu ses utilisateurs et amoindrir les fuites vers d’autres concurrents.

Si la coexistence de Google Video et de YouTube au sein d’un même groupe semble a priori illogique, il reste que cette initiative ne va en tout cas pas dans le sens d’entamer la sortie de l’un pour se consacrer exclusivement à l’autre. Google veut garder ses deux plateformes, et porte apparemment pour elles des visées différentes. Mais quelles seront elles ? Pour l’instant le flou règne…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés