Nous évoquions hier le manque d’efficacité d’Audible Magic, pourtant la seule compagnie à offrir une solution de filtrage de contenu pour les sites de partage de vidéos en ligne. Google, sans doute las d’essuyer les procès pour des vidéos non autorisées, a décidé que c’en était assez.

Le propriétaire de YouTube ne croit plus à la reconnaissance par empreinte digitale et laisse tomber Audible Magic pour développer son propre système. S’il espère qu’il sera viable, cette initiative aura au moins le mérite de prouver, en vue des prochains procès, sa bonne foi concernant sa prise de part active dans la lutte contre le traffic de contenu non autorisé.

Jusqu’ici, son nouveau système a été testé dans ses propres laboratoires, mais TW et Disney devraient bientôt prendre part aux essais. L’objectif de Google est de proposer un modèle pour lequel chaque ayant droit pourra choisir de supprimer la vidéo, ou de la garder en établissant un contrat de partage des revenus générés par la publicité parsemée autour par YouTube.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés