Nul besoin d'être grande prêtresse pour deviner que l'avenir musical sur Internet se joue entre deux mondes : celui du peer-to-peer, condamné à rester dans une illégalité de plus en plus tolérée, et celui des systèmes légaux basé sur la mise à disposition d'un catalogue payant. Nombre de groupes commencent ainsi à prendre conscience de l'avénènement d'une nouvelle manne financière apportée par la "nouvelle économie", et c'est aujourd'hui MusicMatch qui annonce sa solution : Artist On Demand.

Déjà célèbre entre autres pour ses logiciels de lecture et d’organisation de fichiers audios, MusicMatch (basé en Californie, à San Diego) est parvenu à obtenir une licence non exclusive d’exploitation des catalogues de quatre majors de l’industrie du disque américaine : BMG, EMI Recorded Music, Universal et Warner Music Group.

C’est donc en tout 8.000 artistes et 20.000 albums qui viennent servir de base au nouveau service maison, baptisé Artist On Demand. Pour $6.95 par mois (ou $59.40 pour une année) à partir de décembre prochain, l’abonné pourra donc écouter ce qu’il veut en streaming, « à la demande ». Aucune indication de quotas n’a été communiquée, ce qui tend à laisser penser qu’il n’y aura pas.

Rien non plus sur la possibilité de graver les titres, mais le choix du streaming, outre une guarantie quasi certaine de qualité, apporte pour les industriels du disque une sécurité supplémentaire quant à la difficulté de s’échanger les œuvres entre abonnés et non abonnés. Même si aucun système n’est infaillible, il sera beaucoup plus difficile pour l’utilisateur lambda de pirater ce qu’il entend sur ce service, et en tous cas beaucoup plus qu’avec KaZaA ou Blubster.

MusicMatch propose déjà un service baptisé MusicMatch Radio MX, qui comme son nom l’indique est une webradio payante ($4.95 par mois). Le choix d’un service à la demande constitue donc une avancée logique dans le monde de l’interactivité caractéristique des nouvelles technologies.

Il sera normalement possible de trier les catalogues en fonction de la popularité des artistes selon les genres musicaux, de créer des playlists à la volée, d’acheter des CDs en ligne, et de consulter différentes informations sur les albums comme la biographie des artistes ou leurs photographies.

Notez que de nouveaux morceaux seront ajoutés toutes les semaines, et certains avant même leur sortie officielle dans les bacs.

Cependant, si cette formule vous fait rêver, réveillez-vous puisqu’il n’y sans doute que peu de chances qu’elle soit disponible en France, en raison des difficultés liées aux frontières des droits d’auteur. Mais là encore, nous n’avons aucune information officielle…

Site Officiel :
www.musicmatch.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés