Bonne nouvelle pour les fanas de gravure. Le fabricant taiwanais Ritek a reçu le feu vert pour commencer à produire en masse des disques réinscriptibles Blu-Ray (BD-RE) et HD DVD (HD DVD-RE). Ritek, qui est l’un des plus gros producteurs de disques optiques au monde, a annoncé qu’il devrait commencer la production massive d’ici le troisième trimestre de cette année, ce qui devrait déclencher le début d’une baisse de prix sur ces formats destinés à stocker des vidéos haute-définition.

D’après un porte-parole de la firme, il faudra tout de même compter environ 10 dollars par disque pour le consommateur, alors que la production coûtera 5 dollars à Ritek. C’est seulement dans un second temps, lorsque les concurrents auront aussi reçu leur licence, que la guerre des prix pourra commencer. La montée en charge des usines de production aidera permettra alors de réduire les coûts unitaires et donc d’engager une baisse des prix continue sur plusieurs années, un shéma que l’on a déjà connu successivement pour les CD et DVD. Et bien sûr, le fait que les HD DVD et Blu-Ray aient déjà été craqués avec des films déjà diffusés sans protection sur les réseaux P2P devrait largement contribuer au succès industriel des fabricants de supports vierges.

Les BD-RE simple couche ont une capacité de 25 Go, contre 20 Go pour les HD-DVD RE.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés