Le Département américain de la Défense a décidé de bannir l’utilisation de 12 sites de divertissement à ses forces armées déployées dans le monde, en bloquant l’accès réseau à ces sites. Selon un mémo publié, il s’agit entre autres de MySpace, YouTube, MTV, Pandora et Photobucket.

Pour justifier sa décision, l’armée indique que les opérateurs réseaux du Département de la Défense (DoD) ont « noté une croissance significative de l’utilisation des ressources réseau du DoD attachée à des individus qui vistent certains sites internet récréatifs ». En clair, l’usage de la bande passante par YouTube et consorts est tel qu’il mettrait en péril l’état opérationnel du réseau utilisé par l’armée.

Evidemment, la décision empêche également aux soldats de poster des vidéos compromettantes sur les sites les plus visités actuellement, et dont les contenus sont souvent repris par les médias nationaux. Pour beaucoup de militaires américains, les sites « web 2.0 » comme MySpace ou YouTube sont aussi un lien qui les rattache à leur famille et à leurs amis. Pas sûr que cette décision remonte le moral des troupes à l’heure où le Congrès et la Maison Blanche s’affrontent à 6000 kilomètres du champ de bataille irakien…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés