Janus Friis et Niklas Zennström sont en route vers un nouveau succès entrepreneurial. Après avoir créé Kazaa et Skype, les deux complices nordiques lancent le service de TV 2.0 en P2P Joost, et viennent d’annoncer que cinq partenaires les rejoignent avec 45 millions de dollars de financement. Sequoia Capital, Index Ventures, Viacom, CBS et Li Ka-shing.

Preuve de la confiance incroyable dont font preuve les deux fondateurs, le choix des mots de Janus Friis pour annoncer le tour de table : « nous avons soigneusement sélectionné ces investisseurs parmi une diversité de parties intéressées« . Sélectionné. Alors que la grande majorité des start-up se battent pour obtenir la confiance de quelques investisseurs, Joost bénéficie d’une telle aura que ses co-fondateurs s’offrent le luxe de pouvoir choisir ceux des prétendants qui leur apporteront le plus. Et ils l’ont fait, effectivement, soigneusement.

CBS et Viacom vont bien sûr apporter de la crédibilité auprès des professionnels des médias, pour attirer encore et toujours plus de contenus. Ceux-là ont investi en ayant un double espoir de retour sur investissement, d’abord les revenus publicitaires générés par leurs vidéos, et ensuite l’éventuelle revente de leurs parts avec une plus-value que l’on pressent déjà historique.

Les autres sont plus classiques, mais choisis avec soin. Li Ka-Shing offrira à Joost une présence asiatique stratégique, comme ils ont su le faire pour Skype. Pénétrer le marché chinois est évidemment un objectif indispensable pour valoriser la société. Sequoia, de son côté, a à son actif une collection de géants financés dès les premières heures : Cisco, Google, Yahoo…

Quant à Index Ventures, il apportera à Joost une forte expérience européenne. Le fonds avait déjà participé au financement de Skype, et compte aussi dans son porte-feuilles FON, Netvibes ou Last.fm.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés