Opération de communication réussie pour Hollywood. En envoyant des lettres de mises en demeure et de menace notamment (mais pas seulement) contre Digg, le consortium AACS a réussi à populariser ce qu’elle aurait justement voulu cacher. La clé de décryptage des HD DVD et Blu-Ray, qui est à la base d’un crack réputé irrévocable, a été très largement diffusée sur Internet.

Une recherche Google montre déjà plus de 800.000 pages web qui diffusent la clé, et le chiffre augmente d’heure en heure. Le code de 128 bits qu’Hollywood voudrait censurer se trouve désormais décliné en chanson, en tshirts, et même en nom de domaine.

Huit ans après après DeCSS pour les DVD, l’histoire se répète donc, avec plus d’ampleur encore.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés