Sony veut s'imposer lui aussi dans le web 2.0. La firme japonaise a annoncé le lancement aujourd'hui au Japon de la version bêta de son site de partage de vidéos eyeVio. Destiné à concurrencer YouTube, eyeVio mise sur une meilleure gestion des contenus et l'accès depuis toutes les plate-formes.

Peu présent sur le web avec notamment l’échec de sa plate-forme Connect, Sony veut se rattraper en mettant cette fois l’accent sur les contenus générés par l’utilisateur (UGC). Véritable révélation de ces deux dernières années, les UGC ont déjà fait la fortune de YouTube et s’apprêtent à prendre une place prépondérante dans les industries culturelles et informatique. Selon un récent sondage d’Accenture, 57 % des professionnels des médias considèrent que les contenus créés par les utilisateurs sont au coeur des enjeux stratégiques de demain. 68 % estimaient pouvoir en tirer profit.

Avec eyeVio, qui est d’abord testé au Japon à partir de vendredi, Sony espère donc prendre sa part du gateau en faisant de sa plate-forme le centre autour duquel gravitent ses appareils d’électronique et autres services. Le film que l’on réalise avec un camescope Sony pourra être envoyé sur eyeVio et vu sur une Playstation Portable (PSP), sur une Playstation 3, un téléphone Sony, ou n’importe quel appareil capable de se connecter au web. Tous les utilisateurs pourront partager les contenus, et choisir avec qui les partager, et pour combien de temps. C’est là une des différences principales sur lesquelles mise Sony pour creuser son trou face au géant YouTube.

Pour rassurer les ayant droits, Sony promet également de surveiller de près les contenus qui seront proposés par les utilisateurs. Pas question de laisser passer des œuvres piratées, qui attirent les utilisateurs mais aussi la foudre des producteurs. YouTube est ainsi la cible d’un procès par Viacom, qui réclame à la maison mère Google 1 milliard de dollars de dédommagement.

EyeVio, qui sera lancé dans le reste du monde une fois la phase de test japonaise achevée, devrait donc tout logiquement venir au centre de l’écosystème numérique de Sony. Même si la firme n’en dit rien, eyeVio pourrait par exemple attérir sur le service Home de la Playstation 3 (dont les premiers bêta-testeurs viennent d’ailleurs de recevoir l’invitation).

Un indice qui le laisse déjà penser : Sony a présenté aujourd’hui « Eye« , sa nouvelle webcam dédiée à la Playstation 3…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés