Les ventes de sonneries commencent à baisser, mais l’industrie pense déjà avoir trouvé la nouvelle idée géniale pour renouveler le marché. Il y a bien sûr les ringback tones, qui permettent de choisir une chanson pour faire patienter ceux qui vous appellent avant que vous ne daigniez décrocher. Il y aura désormais les push ringers.

Bertlesmann, Warner Music Group, et différents investisseurs spécialisés ont mis 7,7 millions de dollars sur la table pour aider Emotive Communications à sortir sa technologie « push ringers », qu vise à inverser la logique actuelle des sonneries de téléphones mobiles. Avec le push ringer, C’est la personne qui appelle qui choisit et envoie la sonnerie qui va retentir de l’autre côté du sans-fil. Ces sonneries peuvent être composées de sons bien sûr, mais aussi de vidéos ou d’animations flash. Si la personne qui reçoit l’appel aime la sonnerie, il peut l’acheter instantanément. Malin. Ou terriblement énervant.

Le système existe déjà sur Skype, sous le nom de « ringjacker ». 800.000 clients auraient craqué.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés