Samsung et Microsoft ont annoncé jeudi qu’ils avaient signé un accord de licence pour avoir mutuellement accès aux brevets détenus par l’un et l’autre sur des produits d’électronique grand public. Les brevets couvrent les ordinateurs, les téléviseurs, les camescopes numériques ou encore les baladeurs multimédia. Les deux partenaires bénéficient de cet accord à la fois pour les inventions passées et futures, et recevront des compensations financières dont les montants n’ont pas été communiqués.

Selon Samsung et Microsoft, l’accord devrait permettre d’accélérer le développement de produits. Sans dote l’expérience de Samsung pourrait permettre à Microsoft de proposer un Zunephone pour concurrencer l’iPhone d’Apple. Le premier Zune a été réalisé en collaboration avec Toshiba, mais les rumeurs indiquent que le Zune 2 pourrait être réalisé avec un autre partenaire…

Selon David Kaefer, un responsable des licences chez Microsoft, cet accord démontre que la firme de Redmond est devenue plus ouverte dans son partage des propriétés intellectuelles et des technologies. Y avait-il un besoin pressant de le devenir ? Cette réaction montre, peut-être, que Microsoft sent les pressions monter pour affaiblir la brevetabilité des logiciels et autres technologies, et qu’il vaut mieux assouplir les effets des brevets par des contrats négociés que de se voir imposer demain une législation moins favorable…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés