Microsoft connaît bien les lois antitrust. Elles sont d’habitude dirigées contre lui. Mais cette fois, c’est en assaillants que les avocats de la firme de Redmond les exploite, contre Google. L’armée de Bill Gates reproche à Google l’acquisition de la régie publicitaire DoubleClick, qui « soulève des inquiétudes sérieuses sur la concurrence et la vie privée en ce qu’elle donne à la combinaison Google DoubleClick un contrôle sans précédent sur la délivrance de publicités en ligne, et un accès à un nombre très important d’informations sur les consommateurs en traquant ce que les consommateurs font en ligne« .

Si les accusations sont probablement fondées pour une bonne part, elles ne visent cependant pas que la défense de l’intéret public des internautes. Google était en compétition avec Microsoft pour l’acquisition du géant de la publicité en ligne. Sans doute espère-t-il faire obstacle à l’opération de 3,1 milliards de dollars, si ce n’est pour la réaliser lui-même, au moins pour contrer l’ascension fulgurante de l’ogre de Mountain View.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés