Voilà l’illustration claire des raisons pour lesquelles il faut refuser tout DRM. Suite à la découverte des clés de déchiffrement des HD DVD et Blu-Ray sur le logiciel WinDVD, le consortium AACS a révoqué la version compromise du logiciel de lecture. Corel, qui a racheté l’éditeur Intervideo, a donc sorti une mise à jour. Les utilisateurs qui ne mettent pas à jour leur logiciel de lecture pourront lire uniquement les films sortis avant la révocation de la première clé de WinDVD. Pour les nouveaux films, la mise à jour sera une obligation absolue.

Pourquoi est-ce si critiquable ? Tout simplement parce que la procédure oblige à mettre à jour le logiciel de lecture, acheté pour lire tous les HD DVD et Blu-Ray, sans avoir la moindre possibilité de refuser la mise à jour quoi qu’elle contienne d’autre à côté de la nouvelle clé de déchiffrement. Il faut accepter tout le package, avec ses éventuelles nouvelles conditions générales et nouvelles fonctionnalités intrusives. La seule option alternative pour l’utilisateur est de se condamner à ne plus pouvoir regarder ses films légalement, ou à acheter un nouveau lecteur Blu-Ray / HD DVD.

Mais cela, les pouvoirs publics ne le voient pas. Il était sans doute préférable de condamner les contournements de mesures techniques qui, on le voit encore, pénalisent en priorité les consommateurs loyaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés