Les universités américaines font l’objet de nombreuses attaques de la part des sociétés de gestion de droit, comme la RIAA, qui y ciblent les étudiants s’adonnant au téléchargement illégal. Une nouvelle loi introduite la semaine dernière par le républicain Rick Keller devrait leur faciliter la tâche. Celle-ci permettrait en effet aux établissements scolaires d’octroyer des fonds à la lutte contre la piraterie. Selon le politicien, le téléchargement de musique et de films dans les campus serait avant tout un poids financier considérable car « il nuit à leurs réseaux informatiques en consommant une grande quantité de bande passante, et en les exposant aux virus ».

La MPAA estime que la piraterie sur les campus constituerait 44 % du problème aux Etats Unis. La loi prévue par Keller pourrait donc autoriser l’utilisation des fonds destinés à l’amélioration de l’éducation post-secondaire pour les octroyer à « un programme pilote innovant d’anti-piratage en campus ». Un projet qui ne fait en tout cas pas l’unanimité. En effet, Gigi Sohn, présidente d’un groupe de lobbying spécialisé dans les lois de propriété intellectuelles, souligne que « si la limitation du téléchargement illégal est un but digne, il ne devrait pas être accompli avec les fonds nécessaires à l’éducation des étudiants américains pour que ce pays reste compétitif dans une économie globale ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés