L’institut Enders Analysis estime avec optimisme que le marché du disque, qui continue à s’effondrer aux Etats-Unis, pourrait se stabiliser en 2009. La croissance des ventes de sonnerie et des téléchargements pourrait permettre à l’industrie musicale de voir ses revenus stabilisés d’ici 2 ans autour des 23 milliards de dollars… alors que le chiffre d’affaires global du secteur était de 45 milliards en 1997. Le résultat d’une crise majeure ou l’éclatement d’une bulle ?

La croissance annuelle des éditeurs de musique devrait se situer autour de 2,2 % seulement entre 2006 et 2012, avec des ventes de CD toujour en déclin mais la progression continue des revenus issus des concerts et des radiodiffusions, y compris sur Internet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés