Universal Music se méfie de la Commission Européenne. La major française, qui a fait part de son désir d’acheter les activités d’édition musicale de BMG pour 1,63 milliard d’euros, veut rassurer Bruxelles sur ses intentions monopolistiques. Si les autorités bruxelles suivent le feu vert américain, le groupe promet qu’il vendra immédiatement certains des actifs les plus prolifiques détenus par BMG Publishing. Ce serait notamment le cas de Zomba Music Group, qui édite Britney Spears, les Spice Girls et les Backstreet Boys.

Le projet d’acquisition de BMG Publishing par Universal a reçu l’opposition de l’organisation de labels indépendants Impala, laquelle a fait échec à la fusion entre Sony et BMG, et a récemment négocié son silence dans la fusion amorcée entre Warner Music et EMI.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés