L’industrie du cinéma n’a pas gagné en Justice contre les annonceurs qui diffusaient de la publicité sur les sites de réseaux P2P. Donc elle décide de taxer les sites qui profitent de cette publicité. La Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), qui défend notamment les droits des auteurs de cinéma, a avancé aux candidats à l’élection présidentielle l’idée d’une taxation des recettes publicitaires sur Internet. Elle désire que s’ouvre « une réflexion » en ce sens, au nom du sacro-saint « soutien à la création » qui permet tout… et de plus en plus n’importe quoi.

C’est en son nom, aussi, que s’étend de plus en plus la rémunération pour copie privée. On en oublierait presque que les Français dépensent déjà plus de 1,6 milliards d’euros en DVD chaque année…

Taxer les recettes internet, c’est toutefois une riche idée. Le marché a encore connu une croissance de 30 à 35 % l’an dernier…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés