L’accord de diffusion entre la BBC et Youtube, en discussion depuis le mois de janvier, vient de se concrétiser par l’annonce officielle de sa conclusion vendredi dernier. Le groupe public de médias britannique, qui était déjà le premier à avoir proposé un contenu légal (mais sous DRM) sur Azureus, viendra donc rejoindre Warner Music, Universal, Sony, ou la CBS dans le catalogue de diffusion du site détenu par Google. Comme souvent, pendant que la chaîne espère profiter d’un nouvel audimat, le site compte bien étendre sa notoriété avec un contenu légal très prisé.

Plus qu’une simple « légalisation » de la diffusion du contenu de la BBC déjà diffusé par les internautes, la chaîne britannique prévoit d’apporter, en plus d’extraits de programmes populaires et de bulletains d’information, quelques bandes annonces et clips complémentaires de ses programmes. Il ne s’agira pas, selon son directeur pour les questions technologiques Ashley Highfield, de chasser le contenu apporté par les internautes, mais la BBC se réserve néanmoins le droit de remplacer les vidéos de mauvaise qualité ou de retirer celles qui porteraient préjudice à la chaîne. Mieux contrôler par la censure ? Une chose est sûre, nous n’avons pas fini d’annoncer de nouveaux accords dans ce sens, si l’on en croit YouTube qui claironnait la semaine dernière dans le New York Times conclure 200 partenariats par trimestre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés