Sony a mis fin aujourd'hui à un litige né en 2002 avec la société Immersion, qui l'attaquait en violation de brevets pour avoir placé un vibreur dans ses manettes de jeux pour PlayStation. L'accord va-t-il permettre d'avoir enfin le retour de force dans les manettes de la PS3 ?

C’est un des manques qui avaient été les plus critiqués par la communautés des joueurs de PlayStation. Lorsqu’il a décrit les spécificités de sa manette Sixaxis pour la PlayStation 3, Sony a confirmé ce que beaucoup craignaient : l’absence de moteur de vibration pour simuler un effet de retour de force. Officiellement, le Japonais justifiait cette absence par une incompatibilité technologique entre la présence du vibreur et les capteurs de mouvements utilisés dans la Sixaxis pour proposer une maniabilité façon Wii. Il fallait faire un choix et c’est celui du gameplay qui a été fait. Mais les experts s’accordaient à dire qu’en fait c’était essentiellement un conflit de brevets qui empêchait Sony de proposer la technologie sur ses manettes. La présence des deux fonctions dans les Wiimote de la Wii est d’ailleurs là pour leur donner raison.

Le conflit en question opposait plusieurs 2002 la société Immersion à Sony. Immersion reprochait à Sony de violer ses brevets sur la technologie de retour de force employé dans les manettes de la PlayStation, et avait porté plainte contre le Japonais. En 2004, Sony a perdu une première bataille et avait dû payer 82 millions de dollars de dommages et intérêts, trois fois plus que la somme payée par Microsoft pour obtenir la licence pour sa Xbox. Fier comme un bar tabac, Sony avait préféré intejeter appel plutôt que de céder. Raté, l’appel fut perdu en mars 2005, et Sony a préféré abandonner la technologie pour sa PS3, au grand dam des joueurs.

Le retour du retour de force sur la PlayStation ?

Aujourd’hui, Immersion indique que les deux sociétés sont enfin parvenues à un accord et qu’elle met fin à la procédure engagée à l’encontre de Sony. « Nous sommes heureux de fournir notre technologie et nous espérons faire des propositions techniques très bientôt à l’égard de l’utilisation de notre technologie dans les produits PlayStation », a indiqué Immersion dans un communiqué, sans jamais citer explicitement la PlayStation 3.

« Nous souhaitons explorer avec Immersion les nouvelles manières stimulantes d’apporter à nos clients la gamme d’expériences de jeu la plus large et la meilleure possible », s’est félicité Kazuo Hirai, le président de Sony Computer Entertainment.

Il fait peu de doute que de nouvelles manettes PS3 arriveront vite sur le marché pour combler le manque face aux Xbox 360 et Wii. Restera pour Sony à trouver le meilleur argument marketing pour convaincre les actuels possesseurs de PlayStation 3 qu’il est tout à fait normal de leur demander d’acheter de nouvelles manettes pour profiter d’une technologie qui était présente sur la PS2…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés