Alors que Warner fait les yeux doux à EMI, Billboard rapporte de sources non dévoilées que la filiale canadienne de EMI a procédé à de nouveaux licenciements. Ils s’inscrivent dans les actions réalisées par EMI pour se restructurer en Amérique du Nord, ce qui avait déjà entaîné là bas une fusion entre ses labels Capitol et Virgin. Les licenciements touchent aussi bien les employés internes de EMI Canada que les usines de production et services de distribution. Est-ce aussi le signe d’un changement industriel chez la major, qui pourrait produire moins de CDs physiques et se concentrer davantage sur les téléchargements ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés