L’industrie des télécoms était en pleine élaboration de ses plans de développement de la 3G lorsque le SMS a pris une envole qu’elle n’aurait jamais imaginée. Comment un service basique digne des vieux pagers pouvait-il apporter des revenus conséquents aux opérateurs quand ceux-ci imaginaient déjà la vidéo en streaming, le web, l’accès à toute la musique, le vidéophone… ? Et pourtant selon Portio Research, le SMS devrait rapporter globalement 67 milliards de dollars d’ici 2012 (environ 51 milliards d’euros), avec 3,7 trillions de messages…

Partager sur les réseaux sociaux