Les temps n’ont jamais semblé aussi durs pour l’industrie du disque. Selon Digital Music News, Sony BMG pourrait suivre les traces de EMI et mettre également en place un programme de restructuration. Les labels Epic et Columbia seraient touchés en priorité, avec un nombre « significatif » de licenciements. Le site affirme qu’au moins un cadre « bien connu » est parti la semaine dernière, et que d’autres départs devraient probablement suivre. La nouvelle arrive alors que Warner Music et EMI inquiètent les investisseurs, dans une période clé où beaucoup de changements stratégiques sont attendus autour de la musique en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés