Récemment débarqué en France, le réseau social musical Last.fm dévoile un peu plus son modèle économique. Dans un communiqué, le service de découverte musicale annonce qu’il a signé un accord avec Warner Music Group pour pouvoir diffuser librement les chansons de la major sur toute la gamme de services Last.fm, d’abord aux Etats-Unis puis « dans les semaines suivantes » en Europe. Disponible gratuitement avec un financement par la publicité, Last.fm ouvrira bientôt un service Premium de radio avec abonnement payant. « Nous voulons permettre aux fans d’expérimenter de nouvelles façons de découvrir de nouveaux artistes Warner Music, et de profiter d’approches innovantes pour personnaliser leur expérience musicale », s’est félicité Alex Zubillaga, vice-président exécutif de la division Digital Strategy and Business Development de Warner Music Group. Last.fm, qui revendique 15 millions d’utilisateurs par mois, est en discussions avec les trois autres majors pour parvenir à un accord similaire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés