Conséquence directe de l’arrêt par EMI des systèmes de protection anti-copie sur ses CD, Macrovision se retrouve sans client et se voit donc contraint de mettre un terme au développement de sa technologie TotalPlay (anciennement Cactus Data Shield). Selon Billboard, le spécialiste de la lutte anti-copie n’arriverait plus à convaincre les maisons de disques que le coût de mise en place de la technologie serait moins important que le préjudice financier à subir si la protection n’est pas présente. Le russe StarForce, qui vend des protections aux éditeurs de jeux-vidéo et de logiciels, sera peut-être confronté au même problème. Il a déjà perdu Ubisoft, qui a fini par comprendre que ses vrais clients n’étaient pas des pirates. Bientôt le même calcul savant pour se débarasser enfin des DRM ?

MAJ : Comme nous l’indique Ashareth dans les commentaires, Ubisoft a bien arrêté StarForce mais pas les protections anti-copie en général. StarForce a été remplacé par SecuROM V7, qui poserait semble-t-il autant de problèmes aux consommateurs.

(merci Kraftonz)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés