Freebox, LiveBox, NeufBox, DartyBox... et bientôt GoogleBox ? Avec le développement récent des consoles de jeux-vidéo, Google devra rapidement trouver un partenaire chez les fournisseurs d'accès à Internet, ou proposer sa propre set-top box à connecter au téléviseur.

Bill Gates a présenté hier dans le cadre du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas la « maison numérique » de Microsoft, déjà très largement commentée dans la presse. Il y présentait notamment Windows Home Server, qui doit fournir une solution réseau grand-public dans tous les salons du monde. Mais c’est surtout la Xbox 360 qu’il faut regarder de près. Nous l’avons déjà dit l’an dernier, la guerre des consoles de jeux-vidéo cache en effet une bataille bien plus large qui pourrait bouleverser le paysage culturel de demain.

Repensez la Xbox. Comme la majorité, vous la voyez certainement comme une console de jeux-vidéo, rien de plus. Pour Bill Gates et Microsoft, c’est beaucoup plus que cela. Lorsqu’elle est reliée à Internet, la Xbox 360 devient une véritable poule aux oeufs d’or. A travers la plate-forme Xbox Live, la console donne accès à des locations de films à la demande (VOD), à de la musique que l’on peut emporter sur son baladeur, aux journaux en ligne, et surtout à toute une gamme de services applicatifs sur Internet. Ces services, ce sont bien sûr en priorité ceux de la gamme Windows Live (e-mail, bureautique, messagerie instantannée, moteur de recherche…). La convergence, que les industriels et journalistes ont tant fantasmé dans les années 1990, est aujourd’hui une réalité tangible.

Sony ne prévoit rien de moins avec sa PlayStation 3, tout comme Nintendo avec la Wii et ses chaînes. Mais la concurrence, ce sont surtout les fournisseurs d’accès à Internet qui ont déjà en France une base très solide de clients qui ont relié leur « box » à leur téléviseur. Free, Orange, Neuf Cegetel et l’ensemble des fournisseurs d’accès ont conçu leur boîtier ADSL pour être, par l’intermédiaire de la télévision, la porte d’accès à de nombreux services qui pourront être facturés à l’abonné. Ils sont en confrontation directe avec les Xbox 360 et autres PlayStation 3, et il faut désormais trouver des synergies ou se faire la guerre.

Google n’a d’autre choix que de proposer une GoogleBox

Lorsque Microsoft annonce l’arrivée de chaînes de télévision accessibles sur la Xbox 360, ce sera nécessairement en partenariat avec des FAI. Le géant de Redmond n’a pas l’intention de les diffuser lui-même. En fait, il est uniquement question de l’implantation de la plate-forme Microsoft TV IPTV Edition au coeur de la Xbox. Pour accéder aux chaînes de télévision, il faudra avoir recours à un fournisseur d’accès qui les diffuse avec la même plate-forme. C’est par exemple le cas de Deutsche Telekom, la maison mère de Club Internet…

Reste néanmoins un acteur que l’on oublie mais qui ne voudra pas laisser passer le train sans y monter : Google. La firme de Mountain View, même si elle refuse de l’admettre, est en concurrence frontale avec Microsoft sur l’ensemble des services en ligne qui seront nos logiciels de demain. Elle ne voudra pas laisser Microsoft imposer ses services grâce aux set-top box ou à sa propre Xbox 360 sans combattre. Ce serait une erreur fondamentale. Pour le moment, Google ne dispose cependant ni d’une box à installer chez les utilisateurs, ni d’un partenariat avec un quelconque fournisseur d’accès à Internet.

Or le géant des moteurs de recherche ne pourra pas rester encore très longtemps en dehors de la course. Il devra bouger dès cette année. Avoir sa box sous le téléviseur, c’est aussi s’assurer la possibilité de proposer à l’écran les publicités AdSense qui comptent pour l’essentiel de son chiffre d’affaires. L’occasion est trop belle pour que Google la laisse passer.

Reste cependant à savoir quelle sera précisemment la stratégie suivie par Google. Souhaitera-t-il nouer des partenariats avec les FAI en place ou souhaitera-t-il devenir son propre fournisseur d’accès ? On connaît les ambitions de Google dans la fourniture d’accès sans-fil, avec la constitution de gigantesques réseaux Wi-Fi gratuits dans les grandes villes… mais qu’en est-il des réseaux de terre ? Réponse, sans doute, dans le courant de l’année 2007.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés