Oui, c’est un titre au jeu de mot fumant. Selon John Paczkowski du site Silicon Valley, Microsoft serait sur le point d’étendre la fonctionnalité de partage de musique sans fil du Zune. La fonction du baladeur MP3 est actuellement beaucoup trop bridée, sans qu’il n’y ait véritablement aucune explication logique si ce n’est le désir de contrôler l’utilisateur à outrance – un rêve partagé par l’industrie du disque. En réalité, voici qui pourrait donner sens au blocage des trois lectures/ trois jours. J. Allard, le responsable du Zune, aurait décrit lors d’une conférence sur la musique numérique à Seattle un système de partage de revenus très proche de Weed. Les utilisateurs qui envoient une chanson ou une vidéo sur un Zune gagnent une partie de l’argent payé par celui qui l’a reçue et qui désir l’acheter. Une manière incitative de transformer le consommateur en VRP. Il n’est d’ailleurs pas anodin que Microsoft ait racheté le brevet à son inventeur.
Toutefois Weed n’a jamais vraiment fonctionné commercialement, malgré l’intérêt porté par Sony Music. Et surtout, le feu ne prendra que si le Zune est répandu, ce qui reste encore très, très incertain au vu des premiers résultats de vente.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés