C’est un grand n’importe quoi diplomatique. L’Iran accuse Google d’avoir indiqué sur son service Google Video que la ville de Tabriz faisait partie de l’Azerbaïdjan, alors qu’elle appartient depuis 4000 ans à l’Iran. Le ministre iranien des technologies de l’information accuse le moteur de recherche de vouloir « intervenir dans les affaires intérieures du pays » et demande aux internautes iraniens d’innonder Google de messages ! Avec un tel titre, le ministère devrait pourtant savoir et comprendre que Google ne fait que mettre en ligne automatiquement des vidéos proposées par les internautes. En l’espèce, c’est le commentaire joint à une vidéo de tourisme sur Tabriz qui était maladroitement rédigé par un internaute…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés