Avec Internet et la démocratisation des outils de création, la frontière entre public, créateurs et éditeurs devient de plus en plus floue. La chaîne britannique Five News annonce qu’elle reversera au minimum 100 ⣠(environ 150 euros) aux télespectateurs qui adressent des vidéos à la chaîne, diffusées sur son antenne. Les téléspectateurs devenus « journalistes citoyens » percevront en outre un pourcentage lorsque la chaîne jouera les agents et concèdera les contenus à des tiers. En Grande-Bretagne, le journalisme citoyen s’est surtout révélé lorsque la BBC a reçu de nombreuses photos et vidéos prises par téléphones mobiles lors des attentats de Londres. Il s’est depuis en partie perversifié sous l’influence de l’agence Scoopt, qui fait le bonheur des tabloïds, mais devient de plus en plus influent, y compris en France où Agoravox s’est imposé en moins d’un an sur le paysage médiatique en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés