Alors que Le Monde et Bolloré reportent leur quotidien gratuit à décembre au plus tôt, le cabinet Seprem rend publique une étude auprès des éditeurs de presse. Une majorité des éditeurs (30,5 %) juge que le « défi le plus important à relever » pour leur entreprise est la « problématique de la gratuité de l’information », devant « l’évolution des contenus rédactionnels » (25,3 %) et « l’obligation de changement de modèle économique » (16,9 %), résume CB News. Des résultats plutôt artificiels puisque ces trois défis ne peuvent probablement qu’être résolus ensemble.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés