Le grand ménage commence sur YouTube. La société de gestion collective des droits d’auteurs japonaise, la JASRAC, a obtenu le retrait de près de 30.000 vidéos diffusées sans son autorisation sur le service de vidéo communautaire racheté récemment par Google. Dans un message remarqué il y a quelques semaines, le milliardaire Mark Cuban avait écrit sur son blog que celui qui racheterait YouTube serait un « crétin ». Il l’a confirmé dès après l’acquisition par Google, craignant un effet domino dès qu’un premier producteur porterait plainte contre YouTube.
Google se réfugie derrière la loi américaine et retire les contenus illicites dès qu’ils lui sont signalés. Mais les internautes auront-ils toujours autant d’attrait pour YouTube s’il se vide de dizaines de milliers de contenus ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés