La Commission européenne lance une consultation publique pour collecter l'opinion des internautes sur la rapidité et de qualité d'Internet. Les réponses doivent orienter la politique de Bruxelles jusqu'en 2020 mais aussi au-delà.

Malgré des disparités encore flagrantes au sein de l'Union européenne, le haut débit est aujourd'hui répandu sur le Vieux Continent. La Commission estime en effet que les technologies d'accès de nouvelle génération sur ligne fixe capables d'offrir un débit d'au moins 30 Mbps étaient accessibles à plus des deux tiers (68 %) des ménages européens, selon des données datant de la fin 2014.

Mais les usages et les besoins évoluent sans cesse. Aussi la Commission a-t-elle ouvert une consultation publique pour évaluer les nécessités en termes de rapidité et de qualité d'Internet au-delà de 2020 afin de lui permettre d'affiner sa politique pour les années à venir. Le questionnaire est ouvert à tous, des entreprises aux particuliers, en passant par les pouvoirs publics et les organisations non gouvernementales.

"L'objectif est d'évaluer et de mieux comprendre ces besoins en vue d'élaborer des actions publiques pour aider les investisseurs à déployer des réseaux de connexion à l'épreuve du temps et de faire en sorte que tous les utilisateurs — ménages, entreprises, établissements publics, etc. — puissent tirer parti de l'économie et de la société numériques", écrit Bruxelles.

Les questions, nombreuses, sont censées être accessibles à tous mais la Commission prévient quand même que certaines d'entre elles pourraient n'être pleinement comprises que par ceux ayant un bagage technique minimum. D'autres sont centrées sur la situation en entreprise. Il est toutefois possible de ne pas répondre à l'ensemble du questionnaire, toutes les questions étant facultatives.

Un second questionnaire a aussi été mis en ligne, mais il s'adresse plutôt aux professionnels puisqu'il porte sur le cadre réglementaire du marché des télécommunications. Uniquement disponible en anglais, il permettra là aussi à la Commission européenne de prendre la température pour déterminer les mesures à prendre face aux problématiques qui auront été identifiées.

La consultation publique prendra fin le 7 décembre 2015.

( photo : CC BY-SA MDP01605 )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés