Il n'y a visiblement pas que le géant de la pornographie espagnole Private Media Group comme candidat à la reprise de Napster (voir notre actualité du 13 septembre 2002). Selon Rick Chance, directeur général de Trenwith Securities, la banque d'affaires qui supervise la procédure d'appel d'offres, une dizaine d'autres reprenneurs potentiels se seraient fait connaître. Réponse au plus tard le 27 septembre, puisque c'est la date limite du choix d'un dossier fixée par le tribunal de Trenwith aux créanciers du défunt Napster.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés