Apple a organisé ce mercredi une conférence de presse. L'entreprise américaine a présenté à cette occasion une nouvelle tablette, l'iPad Pro. Dotée d'un écran plus grand (12,9 pouces), elle fonctionne aussi avec un stylet : l'Apple Pencil.

Un grand iPad avec un stylet. Voilà en somme comment l'on pourrait résumer en quelques mots l'une des plus importantes annonces faites par Apple lors de sa conférence de presse du mercredi 9 septembre, à San Francisco. Après avoir commercialisé des tablettes de petite taille avec la gamme Mini, la firme de Cupertino va dans l'autre sens en présentant un modèle beaucoup plus imposant.

L'iPad Pro propose en effet une diagonale d'écran de 12,9 pouces contre 9,7 pour les précédents modèles. Il affiche une résolution de pratiquement 5,6 millions de pixels (2732 par 2048 pixels). La tablette inclut également 4 haut-parleurs disposés à chaque angle du terminal, une caméra iSight de 8 Mpix à l'arrière et une autonomie de 10 heures pour un usage "standard".

Du côté des performances, Apple ne tarit pas d'éloges au sujet de sa nouvelle tablette. Équipé d'un processeur A9X qui est présenté comme deux fois plus performant que le modèle précédent, le terminal surpasserait 80 % des ordinateurs portables du marché, à en croire la société américaine. Il est par exemple capable d'éditer 3 vidéos en définition 4K en simultané.

Autre surprise, l'iPad Pro marche aussi avec un stylet. Baptisé Apple Pencil, il transforme l'iPad en vraie tablette graphique. Avec cet accessoire, qui n'aura aucun emplacement dédié dans l'iPad pour être rangé, Apple veut développer la publication assistée par ordinateur. Et si l'iPad Pro n'a pas de Force Touch comme le MacBook Air, le stylet inclut un capteur de pression et est capable de calculer les angles.

L'iPad Pro peut aussi accueillir un clavier physique, qui prend le pas sur le clavier virtuel. Ce Smart Keyboard se connecte via le Smart Connector, qui gère l'échange des données et de l'énergie pour l'alimenter. Dans l'idée, cela est assez proche de ce que propose Microsoft avec la Surface Pro 3. Une fois qu'il n'est plus utile, le Smart Keyboard fait aussi office de protection pour l'écran.

D'une finesse de 6,9 millimètres et d'un poids d'environ 700 grammes, l'iPad Pro supporte sans surprise le fonctionnement de plusieurs applications en même temps, et en plein écran, et accueille des outils de productivité mis au point par des sociétés comme Adobe et Microsoft (en particulier, la suite bureautique Office). En revanche, pas de port USB au programme.

Apple commercialisera l'iPad Pro à partir de novembre, pour les États-Unis et sans doute une poignée de pays triés sur le volet. Trois versions seront proposées : 32 Go (799 dollars), 128 Go et WiFi (949 dollars) et 128 Go avec 3G / 4G en plus (1079 dollars). Le stylet ne sera pas donné non plus, avec un pris annoncé à 99 dollars. Quant au clavier, Apple le vendra 169 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés