Le streaming poursuit sa montée en puissance dans l'Hexagone. Selon des statistiques actualisées (.pdf) portant sur le marché français de la musique, publiées ce mardi par le syndicat national de l'édition phonographique (SNEP), le streaming représente presque 30 % des revenus de la musique enregistrée, très loin devant le téléchargement et la téléphonie mobile.

D'après les chiffres du SNEP, la forte poussée du streaming entre l'été 2014 et maintenant est à mettre au crédit du streaming par abonnement : celui-ci est passé de 13 % en juillet 2014 à 22 % cette année. De son côté, le streaming financé par la publicité est resté stable à 6 %. C'est principalement le secteur du marché physique qui pâtit de cette situation, puisque sa part de marché est passée de 65 à 57 %.

Le SNEP souligne toutefois que le streaming demeure encore incapable de compenser à lui seul la baisse des autres secteurs (les supports physiques et téléchargements). Ainsi, le syndicat note que le marché est en baisse de 6,2 %. Quant à la part qu'ils occupent au sein du marché total de la musique, les revenus issus de l'exploitation numérique en représenteront bientôt la moitié (43 % en 2015 contre 35 % l'an dernier).

( photo : CC BY Johan Larsson )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés