Jusqu'à présent relativement discret sur le sujet en comparaison de certains de ses concurrents, Toyota compte mettre un coup de collier dans le secteur des voitures autonomes. Le premier constructeur automobile mondial vient en effet d'annoncer son intention d'investir 50 millions de dollars sur cinq ans et la signature d'un double partenariat avec le MIT et l'université de Stanford pour développer des centres communs de R&D.

Contrairement à d'autres industriels qui promettent déjà monts et merveilles, Toyota n'a pas encore clairement exprimé son intention de lancer une voiture capable de se diriger seule dans la circulation. Mais la trajectoire que prend la société japonaise, avec le recrutement de Gill A. Pratt, autrefois en charge de gros programmes à la DARPA, notamment dans la robotique, laisse peu de doute sur ses projets futurs.

( photo : CC BY Stephano A )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés