Google annonce des améliorations dans son navigateur Chrome. Un effort particulier a été réalisé au niveau de la mémoire vive, grâce à un nettoyage intelligent des onglets inactifs.

Ceux qui utilisent Firefox le savent bien : le navigateur de Mozilla a tendance à occuper beaucoup de mémoire vive, a fortiori si plusieurs onglets sont ouverts et s'il est équipé de multiples modules complémentaires. Même si des efforts ont été accomplis pour restreindre cette consommation, il faut parfois se résoudre à fermer totalement le logiciel avant de le relancer, afin de remettre les compteurs à zéro.

Ce problème n'est pas spécifique à Firefox. Chrome, qui est le navigateur web développé par Google, est aussi confronté au défi de l'utilisation excessive de la mémoire vive. Et tout comme la communauté de Mozilla, les ingénieurs de la firme de Mountain View s'efforcent régulièrement d'optimiser leur programme afin de réduire la place que celui-ci occupe dans la RAM.

Cet objectif a été atteint avec la version 45 de Chrome. Diffusée depuis le début du mois de septembre, elle contient en effet une flopée d'améliorations baissant la consommation de mémoire vive et d'énergie. L'une des stratégies de Google dans ce domaine consiste à passer en revue les onglets ouverts et à nettoyer de façon "agressive" ceux qui ne font rien de particulier.

D'après Google, tout dépend de la complexité de la page. En moyenne, le nettoyage d'un onglet provoque une diminution d'environ 10 % de la RAM utilisée par celui-ci. mais pour des pages plus conséquentes, comme l'accueil de Google, l'entreprise américaine assure que l'optimisation est encore plus forte : 25 % ! Une vidéo comparant Chrome 43 à Chrome 45 illustre cela :

sds

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos