Le créateur de Kazaa, qui a depuis inventé Skype et l’a revendu à eBay pour 2,6 milliards de dollars, pense que le logiciel de P2P était une bonne chose. « Kazaa est venu cinq ans trop tôt, mais sans ça et Napster nous n’aurions jamais vu la transformation à laquelle nous assistons dans l’industrie musicale« , a ainsi déclaré lundi Niklas Zennstrom dans une conférence à Barcelone. « Les maisons de disques commencent à voir que l’internet est bon pour leurs affaires, et nous avons rendu cela possible« , affirme-t-il.
L’industrie du disque a mis fin à Kazaa en signant un accord avec l’éditeur Sharman Networks en juillet dernier, qui paye une pénalité de 30 millions de dollars. Encore investi dans le développement de Skype, Zennström prépare sa reconversion avec son complice Janus Friis, autour du Projet Venice, une solution de distribution vidéo par P2P.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés