Apple Music n'a pas raté son entrée dans le secteur du streaming musical. La plateforme revendique d'ores et déjà 11 millions d'auditeurs. Mais combien resteront lorsque la période d'essai gratuite de trois mois s'achèvera ?

C'est un début de carrière prometteur pour Apple Music. Cinq semaines après son ouverture au grand public, le  service de musique à la demande en streaming revendique déjà 11 millions d'auditeurs dans le monde. C'est ce que révèle Eddy Cue, le vice-président de la branche logiciels et services Internet au sein de la firme de Cupertino, dans un entretien accordé à USA Today.

"Nous sommes ravis par les chiffres jusqu'à présent", se félicite-t-il, précisant au passage que sur l'ensemble des abonnés, 2 millions ont opté pour l'offre familiale facturée à 14,99 euros par mois (contre 9,99 euros pour la formule standard). Et malgré sa jeunesse, Apple Music se place dès à présent au niveau de certains acteurs de premier plan, comme Deezer et Spotify.

La plateforme française compte 6 millions d'abonnés payants tandis que sa rivale suédoise en compte un peu plus du double (20 millions, selon des données livrées en milieu d'année). Mais à la différence d'Apple Music, qui ne mise que sur une offre payante, Deezer et Spotify proposent aussi un accès gratuit. Or, celui-ci élargit considérablement leur base (Spotify, par exemple, dit avoir 75 millions de membres).

De plus, Apple a choisi de mettre en place une promotion pour attirer un maximum d'auditeurs. Ainsi, chaque nouvel inscrit bénéficie d'un accès gratuit au service pendant 3 mois. Or, combien resteront à la fin de cette période d'essai ? Ce sont les chiffres donnés fin septembre (lorsque les premières offres d'essai expireront) qui donneront une idée du succès réel de la plateforme.

Le défi pour la firme de Cupertino sera de persuader un maximum d'usagers de rester sur Apple Music. Il faut croire que l'entreprise américaine est confiante dans sa capacité de persuasion, puisqu'elle vise, selon les informations de Digital Music News, un objectif de 100 millions de clients. Mais pour cela, il faudra aussi déployer le service sur Android et ne pas rester sur iOS.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés